La Terre ici Oxo !


1 min lu
30 May

Je suis sur Terre mais sans doute que je viens d'ailleurs... mdr

Si l'on rencontrait E.T.  on saurait qu'il vient d'ailleurs, d'un autre monde. Évidement je ne crois pas qu'il existe. C'est un vieux film qui montre à quel point ce qui est différent est mis de côté, mis en pièce... stigmatisé quoi !

Mais moi ! J'existe et extérieurement je suis tout pareil qu'un neurotypique, et pourtant mes interactions et communications avec les gens autour, me placent dans la catégorie : "spécial". Non je ne suis pas dans la case 'normal', je suis bizarre, au point que l'on n'a Pas tellement envie de me côtoyer !

Combien d'amis ? combien de rejets ? Non, ce n'est pas mon caractère qui les a éloigné, c'est mon cerveau et son fonctionnement atypique. Il parait que j'ai plus de synapses mais que certaines ne sont que peu exploitées.

Quelqu'un peut-il secouer sa tête pour remettre ses idées en place ? Pour changer de fonctionnement ? Non ! bon ben moi c'est pareil, je suis comme je suis et seul un accompagnement de longue haleine pourra m'aider à mieux comprendre le fonctionnement dit "normal", fonctionnement qui me semble tellement étrange.

Dans cette société, c'est celui qui a un problème, celui qui est différent qui doit s'adapter, comme pour ajouter une difficulté à une vie compliquée. C'est un symptôme humain, autrefois les rousses en faisait les frais, les nains, les noirs, les femmes, les sourds muets... moi je vous parle des autistes, spécifiquement aspergers.

Ceux qui se disent normaux, n'ont-ils pas pourtant pas plus de ressources et d'énergie pour secourir, épauler, relever... ?

Je ne rêve pas d'une société merveilleuse ou le mal n'existe plus (je ne suis pas miss france (humour)), seulement je voudrais ouvrir les yeux sur un sujet dont on ne parle qu'au téléthon.

Une naissance sur cent est concernée par les TSA sans compter ceux qui ne sont pas diagnostiqués. Aux USA, 5 ans de recherches ont fait apparaitre qu'ils sont en réalité 1 pour 50. Ce n'est pas une catastrophe, les troubles sont nombreux et les altérations aussi, mais il n'est pas question de tomber dans le catastrophisme.

J'ai vécu 43 ans sans savoir pourquoi ma connexion avec les autres était si compliquée. J'ai espoir que tout va aller mieux. J'espère aussi pouvoir en parler avec assez d'aisance pour que cela soit mieux compris et mieux vécu.

Bon aller je retourne sur ma planète. Laissez un Msg.

23Feb
Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.